ContaCordes & Cie

 

3 JOURS ENTRE LES AIRS ET LES MOTS
Virginie Komaniecki

« Le conte m’est tombé dessus au détour pas prévu de mon bonhomme de chemin, de bonne femme. On a tout de suite senti que c’était sérieux, alors on s’est donné la main et on ne s’est plus lâchés. »

 

Après une formation théâtrale, Commedia dell’arte, jazz vocal et danse contemporaine, elle explore les planches à travers créations, mise en scène, et transmission.

L’écriture est là déjà, comme un fil reliant tous les possibles.

En quête d’épure, elle commence à explorer le conte et crée ses premiers spectacles en 2000, rencontrant par la suite quelques conteurs formateurs sur la route : Alberto Garcia Sanchez, Kamel Guennoun, Lorette Andersen, Aïni Iften…

En 2011 elle est programmée sur le Off de Paroles de Conteurs à Vassivière. A l’issue de ce passage très remarqué, l’équipe du festival la programmera sur la grande scène l’année suivante pour une soirée en duo avec Yannick Jaulin.

De nombreux festivals lui ouvrent ensuite leur porte : Chiny, Contes en Hiver, Conteurs en campagne, Contes et rencontres au pays de l’olive, Contes et rencontres en Lozère, VOOLP, Contes en Ardèche, Festiparoles au Sénégal…

Elle sera également accueillie à la Martinique en résidence d’écriture deux années de suite par Valer’Egouy et Virgul’.

Elle intègre en 2015 le LABO 4 de la Maison du Conte à Chevilly Larue porté par Abbi Patrix et de nombreux intervenants Issus de divers horizons artistiques (conte, danse, cirque, théâtre, voix, rythme).

A partir de 2014, elle va suivre plusieurs formations auprès de Marc Aubaret au CMLO : Collectage des mémoires orales, formation de formateur, auteur de la Belle au bois dormant, l’épopée de Gilgamesh, le récit épique.

Elle anime régulièrement des stages autour de l’art de conter à destination de publics très variés.

Ainsi depuis vingt ans elle crée ses spectacles et cisèle ses versions à partir de contes issus du répertoire traditionnel. Elle aime se laisser pétrir par une histoire et tisser dans le silence une parole qui ferait émerger des mondes enfouis et s’y laisser saisir par la beauté de l’instant dans l’imprévisible du partage.

 

« Femme libre jusqu’au bout des songes, elle avance avec une parole pétillante de malice, et un propos toujours profond sans être moralisateur. Bref, une fois qu’elle s’invite dans votre rétine, elle n’en ressort qu’après y avoir laissé sa griffe. »

La Grande Oreille, février 2022

Virginie contera "d'Ame de dame et d'homme" le vendredi 24 juin au Théâtre de la Voirie, et "C'est Divin", balade contée accompagnée par Didier Alix à la guitare, le 26 juin à 10h

virginie-komaniecki.net

 

photo Virginie vin.jpg