Julie Sicre

Harpiste

Originaire de Haute Savoie, Julie Sicre, est née en 1980 d’une famille de peintres et de musiciens, elle débute  l’apprentissage de la harpe à l’âge de 8 ans, à Paris, soutenue par un cursus scolaire privilégié à mi-temps lui permettant de parfaire sa formation musicale, théâtrale et sportive.

Entrée en 1996 à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, elle obtient son diplôme d’enseignement en 2001, son diplôme de musique de chambre en 2003 et, enfin, son diplôme de concert en 2004 dans la classe de Chantal Mathieu. Actuellement elle se perfectionne occasionnellement auprès de Ghislaine Petit-Volta (Paris).

De plus en plus sollicitée pour ses qualités pédagogiques , Julie Sicre enseigne la harpe à Pully, à Cossonay et au Conservatoire de Neuchâtel. Chaque année elle coorganise un stage permettant aux enfants de développer à travers la harpe leur personnalité et leur créativité.

Passionnée par cet aspect de son métier, elle est membre du Sinfonietta de Lausanne et du Nouvel Orchestre de Genève. Elle est aussi régulièrement invitée par des formations telles que le Sinfonietta de Bern, l’Orchestre de Neuchâtel et l’Orchestre de Bienne pour lequel elle a assuré la saison 2007-2008.

Elle se produit aussi bien en soliste qu’en musique de chambre en France (Festival Arpège en Alpage, les Musicales du Mont-Blanc, Festival de musique de chambre du Larzac) et à l’étranger : Paris, Genève, Lausanne, Yokohama (Japon), dans un répertoire de musique française (notamment Fauré, Ravel, Caplet, Tournier, Debussy) qu’elle affectionne tout particulièrement.

En 2005, sa rencontre avec Jeanne Gollut  (flûte de pan) donne naissance à une association instrumentale singulière, leur permettant toutefois de puiser dans un large répertoire de la Renaissance à nos jours. Elles ont créé en 2006 la  Ballade de Michel Hostettler, composée spécialement pour cette formation. D’autres pièces originales sont en projet.

Intéressée à toute forme d’art, Julie Sicre participe en outre à des créations liant la musique, le théâtre et la danse, ainsi qu’à des spectacles chorégraphiques avec le monde équestre et l’art du cirque.

julie-melissa2julie-melissa